Posts Tagged ‘ restaurant ’

La Bigarrade – Paris XVII

Focaccia et huile d’olive zamparelli

***

Crevettes grillées

****

Daurade royale crue – wakame / anguille fumée – fraise – petit pois / moules de bouchot

****

Langoustine – asperges au miso – massago / jus shiso – grenade

****

Maquereau – lard de colonata – épinard

****

Ris de veau – sésame noir

****

Saint-pierre – anchois, choux rosulaire et citron confit

****

Agneau – ail noir et poutargue de bar

****

Fromages de chèvre

****

Abricot glacé – amande fraîche / salade de fruit / crème de citron

clafouti cerise – meringue / fraise – caramel salé – olive noire / dacquoise
chocolat noir – noix de coco

La Bigarrade
106, rue Nollet, Paris (XVIIe)
01-42-26-01-02.
Menu 85 euros (soir)
Publicités

Nomiya, pourquoi pas…

En Japonais une Nomiya est un petit bar de quartier convivial. L’idée de partager un déjeuner avec 10 inconnus m’a plu, j’ai donc opté pour 2 couverts à déjeuner ( réservation uniquement sur internet). Le rendez vous  est donné au Palais de Tokyo avec les 8 autres personnes puisque 2 ont annulé…

Une coupe de champagne pour patienter et admirer la vue

nomiya

C’est donc trés agréable mais on attend quand même de voir ce qu’il y a dans l’assiette… est ce qu’on ne voudrait pas juste nous en mettre plein la vue pendant 5 minutes? Après l’expérience d’Everland l’année précédente est ce que Nomiya sera aussi surprenant ?

J’avoue que j’ai trés envie de  répondre de but en blanc… mais je me retiens …

photo-11

Oh puis non !!! Au final on n’y vient pas pour l’assiette ni pour le service un rien je m’en foutiste (un serveur incapable d annoncer les plats en anglais à des étrangers ça la fiche mal surtout pour le palais de Tokyo.).

Le chef n’est pas là  « c’est donc Robert qui s’en chargera… » Le  second et passé en coup de vent dans la cuisine … Aucun intérêt …

Bref, 2 amuses bouche frais et simples…

Une entrée trés moyenne sardine/passion et salade roquette …

entree nomiya

Un plat qui redonne un peu espoir trés sympa du lapin poltenta truffe blanche olive

photo-15

Un dessert … bah … sucré … rien de trés surprenant c’est frais c’est déjà ça  mais ce n’est que du sucre : un macaron maison

Pour repartir il faut passer par le petit potager ou finalement nous aurions pu passer un moment trés agréble seulement il FAUT redescendre. J’ ai l’impression d’avoir fait un tour de manège qui m’a permis de voir les toits de Paris mais rien de plus…

Nomiya – Palais de Tokyo, Avenue du Président – 75016 PAris

Dejeuner 60 euros / Dîner 90 euros.